SEPEN : Site Expérimental pour le Petit Eolien National

TPL_BEEZ3_SEARCH

Revue de Presse

Narbonne s'engage pour le petit éolien

Article paru le 23 septembre 2008 sur le site "Mairie-conseils et Localtis" : lire la source

 

Depuis quelques années, les Français se sont pris de passion pour le petit éolien. Constructeurs et importateurs se sont donc mis au travail sur le site expérimental de Montplaisir pour tester les performances du matériel existant.

Au sud-ouest de Narbonne, sur une crête exposée à de forts vents turbulents, a été inauguré en mai 2005 le "site expérimental pour le petit éolien de Narbonne" (Sepen). Sur ce site, appartenant à la ville de Narbonne, sont testées des machines de toutes provenances. Des constructeurs viennent y éprouver leurs nouveaux modèles. Des importateurs essaient des éoliennes venant de Chine ou des Etats-Unis. Les entreprises ont la charge d'installer leurs machines, le Sepen de prendre des mesures de puissance, de résistance, de bruit...
Franck Roturier, directeur du service de l'environnement, du développement durable et des risques majeurs de la ville de Narbonne, explique les raisons qui ont conduit à la création du site : "Les informations manquent sur les performances réelles du petit éolien. Les éoliennes sont très souvent commercialisées avec des performances théoriques, calculées par le constructeur en utilisant des modèles mathématiques. Une fois installées à Montplaisir, on constate parfois que la théorie est loin de la réalité."

 

L'indispensable certification

Le petit éolien est encore au stade expérimental et il importe que des mesures soient effectuées en conditions réelles, par des bureaux d'études indépendants. C'est à partir de ce constat qu'EDF et l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) se sont retrouvées avec le conseil régional Languedoc-Roussillon, la ville de Narbonne et des bureaux d'études spécialisés sur les aérogénérateurs. Personne ne voulait que se reproduise la mésaventure vécue avec l'énergie solaire quelques années plus tôt : le solaire thermique a en effet beaucoup pâti d'un boom similaire, mal encadré. Philippe Brulé, du bureau d'étude Entec-ENR11, responsable des mesures effectuées sur le site, insiste beaucoup sur ce point : "Nous testons de petites machines, de 200 W à 10 KW. Elles sont destinées à des particuliers qui souhaitent produire une partie de l'électricité qu'ils consomment. La prise de conscience du réchauffement climatique et la flambée des prix du pétrole font que la demande est forte. C'est une bonne chose. Pour qu'elle ne baisse pas, il faut que le matériel tienne ses promesses."

 

Elargir les tests au petit éolien paysan

Actuellement, les quatre emplacements du site de Montplaisir suffisent pour tester les machines destinées aux particuliers. Cependant, le petit éolien commence à intéresser les agriculteurs qui ont besoin de machines plus puissantes, de 10 à 36 KW. Pour les tester dans de bonnes conditions, il faudra probablement ouvrir prochainement un autre site destiné spécifiquement au petit éolien paysan. Tous les partenaires rassemblés au Sepen y sont favorables. La ville de Narbonne y voit, pour sa part, l'opportunité de développer la filière du petit éolien dans le département le plus venté de France.

 

Luc Blanchard, pour la rubrique Expériences des sites de Mairie-conseils et Localtis

TPL_BEEZ3_ADDITIONAL_INFORMATION